1899-1914

En 1899, François STIERNON, exploitant forestier, achète sur la commune de Tintigny dans le Luxembourg belge, le moulin banal de Poncelle afin de le transformer en scierie hydraulique pour un de ses fils Homère STIERNON. Celui-ci installe une scie alternative mue par une roue à aube de 1899 à 1914, quand suite à un fait de guerre survenu
le 22 août 1914 (bataille des frontières), un incendie ravage la scierie.

1919 – 1940

De 1919 à 1940, Homère STIERNON aidé par son fils Elie dès 1934 installe successivement une scie à ruban et une turbine à eau.

1940 – 1982

En 1940, la captivité en Allemagne d’Elie STIERNON et la volonté de son père de ne pas travailler pour l’occupant interrompent les activités de sciage.

En 1945, Elie STIERNON reprend seul les rênes de l’entreprise jusqu’en 1980. L’électricité a remplacé la force hydraulique; une nouvelle scie à grumes est montée en 1960; une volonté de commercialiser sa production vers les menuisiers locaux se fait jour.

1983

Scierie de Landin - Vue aérienne (années 80) En 1983, la troisième génération de scieurs, Jean-François et Pol STIERNON délocalisent l’entreprise à 200 m. Sur le site d’une ancienne scierie concurrente (au lieu dit LANDIN); un bâtiment de 1300 m² permet de développer un outil performant et mécanisé sur une surface de +/- 3 ha donnant de l’aisance aux manutentions.

2014

Scierie de Landin - Vue aérienneEn 2014, Pol STIERNON se désengageant de l’entreprise, Jean-François STIERNON et ses deux fils Louis et Guillaume deviennent propriétaires de celle-ci. Une nouvelle génération de la famille STIERNON apparaît donc au premier plan des différentes tâches de la scierie.
La scierie écorce, scie et sèche une production essentiellement destinée aux menuisiers-ébénistes se situant dans un rayon de 200 km, c’est-à-dire en Belgique dans les provinces de Luxembourg, Namur, Liège, Brabant Wallon, Bruxelles, dans le Grand-Duché du Luxembourg et en Allemagne dans les régions de Trèves, Bitburg, Saarlouis. Les bois sont mesurés, classés et triés tombant de scie, sont ensuite séchés et plastifiés avant d’être distribués directement aux utilisateurs par camion-grue.